|Research|

COLLECTOR, programme de recherche PAMAL

 

ZAPPING ZONE – CHRIS MARKER

1990/1994 • SOFTWARE-BASED INSTALLATION

 

Zapping Zone, intitulée à l'origine Logiciel/ Catacombes, est une installation multimédia réalisée par Chris Marker et produite par le Centre Pompidou en 1990. Elle se compose de 13 vidéos, 10 photographies, 2 boîtes de diapositives et 7 programmes informatiques dont deux interactifs.

 

Les programmes informatiques fonctionnent sur du matériel originel, à savoir des Apple II Gs. Ils se présentent sous forme de disquettes 3,5 et 5,25 pouces et s'exécutent via des lecteurs. Le fonds Chris Marker du Centre Pompidou est essentiellement attaché à cette œuvre et à la seconde période informatique Apple II Gs. Ce fond a été déposé par Chris Marker à l'issue de la production des différentes versions de Zapping Zone entre 1990 et 1994, puis enrichi jusqu'en 2007, date à laquelle les programmes et les matériels ont fait l'objet d'une restauration par Paul Lafonta. À ce jour, ces disquettes n'ont fait l'objet d'aucune investigation. Elles représentent pourtant l'historique de la construction de l’œuvre, et fournissent un indicateur sur les recherches de Chris Marker dans l'écriture informatique, de la création d'image aux séquences animées ou interactives.

Après investigation de ce fonds pendant une semaine au Centre Pompidou en présence des Masters de l'archive et de deux Apple II Gs en état de fonctionnement, nous avons pu mettre en évidence que les disquettes de ce fonds sont généralement en bonne état en ce qui concerne les disquettes 3,5 pouces. Les disquettes 5,25 pouces, plus fragiles, sont en moins bon état. Elles nécessiteront tout de même un nettoyage avant lecture pour éviter d'endommager les lecteurs. Une procédure de lecture a été mis en place avec Paul Lafonta.

Intérêt du projet

Grâce au travail préalable d'inventorisation, de visualisation et de valorisation des archives de Zapping Zone par le prestataire OPALE et la lecture de certaines de ces disquettes, Paul Lafonta, Etienne Sandrin et Morgane Stricot ont conclu qu'il s'agit bien d'une archive de travail qui ne concernent que les changements opérés par Chris Marker à chaque nouvelle version de Zapping Zone. La lecture de ces disquettes permettraient de «vérifier» l'histoire racontée de Zapping Zone mais également de documenter les différentes versions et modifications effectuées sur chaque «zone» et les évolutions de la pièce au fil des années et des expositions.

Premiers résultats obtenus et perspectives

Il s'est révélé que la plupart des disquettes n'ont pas de système intégré confirmant également l'hypothèse qu'il s'agit bien de disquettes de travail. En effet, les disquettes dites de « diffusion » sont, par exemple, formatées pour être amorçables. C'est-à-dire qu'elle permettent de démarrer l'ordinateur en copiant une partie du système d'exploitation et en créant un programme de lancement au niveau du BOOT. En collaboration avec M. Paul Lafonta nous avons pu installer certains des systèmes nécessaires à partir des disquettes amorçables (logiciels propriétaires d'origine ou disquettes-système utilisées par Chris Marker) pour lire un échantillon de disquettes des jeux de «travail».

La lecture de l'intégralité des disquettes permettra de retracer une chronologie des versions en croisant les contenus iconographiques avec le travail de Chris Marker et sa vie personnelle (qui sont souvent liés). Il s'agit de comprendre pourquoi les programmes de Zapping Zone ont évolué à chaque exposition et les événements associés à la suppression, à l'apparition ou au remplacement de programmes dans l’œuvre. Une documentation de l'environnement matériel de chaque zone et du fonctionnement des programmes associés à chaque version de Zapping Zone paraît indispensable pour comprendre le contenu des disquettes et son accès. Ces disquettes étant des disquettes de travail, il est possible que parfois le cheminement au sein du programme ne soit pas celui présenté en exposition. Ce travail de longue haleine permettra ensuite de créer une base de données visuelles et graphiques, permettant l'étude et l’exposition des conclusions faites en phase analytique.

Nos premières hypothèses, qui tendaient dans un premier temps à établir un lien entre l'évolution technologique et la disparition ou l'apparition de certains programmes au sein de Zapping Zone, liées notamment à l'apparition ou la disparition de nouveaux logiciels de traitement d'image, n'est pas concluante. Cette semaine de travail sur le fonds permet déjà de voir que presque tous les programmes ont été créés avec Hyperstudio ou sont des programmes créés par Chris Marker avant Zapping Zone (Dialector écrit en 1985 par exemple). Il semble, et il ne s'agit là que d'une première analyse, que Zapping Zone ait servi de vitrine à Chris Marker afin de montrer, à différentes périodes, ses créations. Une sorte de prétexte, un (in)mémorial de sa création informatique et cinématographique. Son intitulé d'origine : Logiciel/ Catacombes, renforce cette impression.

Autre élément qu'il ne serait pas inintéressant de creuser, en lien avec cet intitulé, est le fait que Chris Marker utilisait délibérément du matériel informatique et médiatique obsolète au moment de la création de Zapping Zone. En 1990, lors de l'exposition Passages de l'image, le matériel, qui n'était déjà plus distribué en France, avait été prêté par Apple Computer.

Je finirais donc sur cette citation de Chris Marker dans son film consacré au cinéaste Alexandre Medvedkine: «Regardez ce qui arrive aux dinosaures : les enfants les adorent !».

En savoir plus sur le programme de recherche